Pas de concert pour les nazis en Bretagne!

Publié le par Action Antifasciste Paris

Les skinheads n'iront pas à Guéhenno

Les Bordelboys devaient se produire le 27 février. La commune morbihannaise leur avait réservé une salle... sans le savoir.

L'histoire

Le petit bourg si paisible de Guéhenno (750 habitants), niché entre Vannes et Josselin (Morbihan), se serait bien passé d'une si mauvaise publicité.

L'histoire commence il y a quelques semaines, quand un jeune de la commune voisine de Cruguel appelle la mairie afin de louer la maison des associations pour « une soirée privée », le samedi 27 février. La secrétaire accède bien volontiers à la demande, d'autant que son interlocuteur avait précédemment réservé une autre salle afin d'y organiser un repas et que « tout s'était très bien passé. »

Débat sur Facebook

Malheureusement, les intentions du jeune homme n'étaient cette fois pas aussi avouables que précédemment. Il avait, en effet, en projet d'organiser un concert avec les Bordelboys, un groupe skinhead breton, friand des soirées... bien arrosées.

« C'est par mail que nous avons été alertés, explique le maire, Didier Lesage. Au début, on n'a pas compris ce qui nous arrivait. Et puis on a fini par faire le rapprochement avec le jeune, qui a confirmé son intention. »

Le concert a été rayé du calendrier des animations communales. Mais, sur le réseau Facebook, les internautes continuent de débattre de ce rendez-vous « musical ».

La plupart réclament toujours son annulation « pour ne pas laisser pulluler la haine. » Une autre voix, minoritaire, dénonce une atteinte à la liberté d'expression.

Dans cette histoire, ce sont les habitants qui s'en sortent bien. Ils pourront dormir sur leurs deux oreilles, la nuit du 27 au 28 février.

Yves-Marie ROBIN.
Ouest-France

Commenter cet article