Des fascistes dans les facs, des antifascistes au tribunal

Publié le par Action Antifasciste Paris

En une semaine, deux centres de l’université Paris 1 (Sorbonne et Panthéon), ont reçu à plusieurs reprises la visite d’un groupe d’une dizaine de personnes armées se réclamant du GUD et diffusant leur nauséabonde propagande.

Du gaz lacrymogène a été échangé à une occasion, des affrontements plus violents ont eu lieu plus récemment, occasionnant des blessés des deux côtés.

Plusieurs étudiants de Paris 1 ont été blessés (nez cassés et autres plaies et contusions) lors de cette échauffourée. Très vite, une quarantaine de personnes s’est rassemblée devant l’université. Les forces de police en ont alors très rapidement encerclé une partie pour procéder à un contrôle d’identité tandis que les portes du Panthéon se refermaient opportunément dans leur dos, pour "mieux assurer la sécurité des usagers".

Au final plusieurs militants antifascistes ont été placés en garde à vue pendant 72 heures au commissariat du 5ème arrondissement. Bénéficiant rapidement d’un fort soutien extérieur, ils ont toutefois été déférés devant le juge des libertés et de la détention à la fin de leur garde à vue.

Ils passeront en procès les 2 et 8 juin 2010 au Palais de justice de Paris. Le SRA appelle à une mobilisation les jours des procès et à soutenir les militants antifascistes inculpés avant et pendant les procès.

Les camarades parisiens ne sont pas les seuls à devoir se confronter aux fachos de tout poil puisque de nombreux antifascistes, syndicalistes, militants ont été blessés ou victimes d’agressions à Lyon, Chauny, Agen, Besançon etc. Face à cette montée de l’extrême droite la résistance s’organise : plus de 500 personnes à la manifestation de Chauny le 27 mars dernier, plus de 3000 personnes à celle de Lyon le 10 avril pour affirmer leur refus de l’extrême droite.

Enfin le 9 mai 2010 s’organise une véritable riposte sociale antifasciste afin de lutter contre la lepénisation des esprits et de renvoyer le fascisme dans les poubelles de l’histoire. Cette marche antifasciste unitaire qui s’inscrit dans une tradition internationaliste sera précédée la veille d’un débat sur le thème "Combattre l’extrême droite sur terrain social : Pourquoi ? Comment ?" au salon du livre libertaire.



Télécharger le bulletin Franc-Tireur au format PDF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article